«

»

Imprimer ce Article

Pas de douleur post-opératoire : comment faire?

La pose d’implants dentaires est un acte chirurgical réalisé sous anesthésie locale (le plus souvent, parfois sous sédation ou anesthésie générale) : c’est donc un acte non douloureux.

les suites de l’intervention sont peu douloureuses et ces douleurs sont faciles à combattre avec des moyens simples :

1) Après l’intervention, appliquer de la glace pendant quelques minutes suivit d’une période de  repos et recommencer à volonté. Ne jamais mettre la glace à même la peau : mettez votre glace  dans un sac plastique (ou des sachets de petits pois surgelé)  lui même enveloppé dans une serviette éponge.

2 ) Les médicaments : prendre les antalgiques qui vous ont été prescrits…

3) Une recrudescence des douleurs après quelques jours, peut être le signe d’une complication… n’hésitez pas à demander l’avis de  votre praticien.

Comprendre les Antalgiques :

– Les Antalgiques sont subdivisés en 3 niveaux (ou paliers) que l’on peut résumer en : Antalgiques simples, Morphinique mineur, et morphinique majeur.

Niveau 1 (pour les douleurs légères à moyennes)

Paracétamol : Doliprane®, Dafalgan®, Effaralgan®

Noramidopyrine : Novalgine®, Pyréthane®

Niveau 2 (pour les douleurs moyennes à intenses) il s’agit des morphinique mineurs +/- associés à du Paracétamol

Codéine seule(Dicodin®)

Codéine + paracétamol (Efféralgan codéiné® , Codoliprane®, Lindilane®)

Dextropropoxyphène seul (Antalvic®)

Dextropropoxyphène + paracétamol (Di-Antalvic®)

Tramadol (Topalgic® , Prodalgic®)

Tramadol + paracétamol : Ixprim®

Niveau 3 :

La morphine et ses dérivés qui ne sont pas d’usage en implantologie classique.

Les Adjuvants au antalgique : les anti-inflammatoires (stéroïdien ou non ) agissent sur un les voies chimiques de production de la douleur

– les corticoides : Prednisone®, Prednisolone (Solupred®), Bétaméthasone (Celestene®), Méthylprednisolone (Medrol®), Hydrocortisone (Hydrocortisone®), Cortisone (Cortisone®), Dexaméthasone (Dectancyl®), Triamcinolone.

– les Anti-inflamatoire non stéroidien : (L’acide acétylsalicylique (Aspirine et Anacin) ,L’acétaminophène (Tylenol® et Atasol®), L’ibuprofène (Advil®, Nurofen®, Upfen® Speedyfen®…), Le naproxène (Naprosyn®), L’indométhacine (Indocid®), Le kétoprofène (Orudis®), Le diclophénac (Voltaren®)  )

L’aspirine à une action sur les plaquettes qui empêche leur agrégation lors des phénomènes de coagulation, et favorise les  saignement per opératoire et post-opératoire et sont usage péri opératoire doit être limité au prescription spécifique, sous peine de risquer des complications importantes voir graves.

Au sujet de l'auteur

Dr Didier Ernenwein

Chirurgien maxillo-facial et stomatologue.
Ancien interne des hôpitaux de Paris et ancien chefs de clinique à la Salpêtrière.
Enseignant dans plusieurs diplôme universitaire d'implantologie parisiens.
Praticien hospitalier et chirurgien des hôpitaux en fonction à l'hôpital Robert Debré

Lien Permanent pour cet article : http://www.implants-dentaires.eu/pas-de-douleur-post-operatoire-comment-faire/506/

Dernière mise à jour du site le : 13-7-2014 .