Agénésies dentaires

Définition :

L’agénésie est l’absence d’une ou plusieurs dents, elle peut prendre de nombreuses formes cliniques qui vont de l’absence d’une à toutes les dents… parfois associée à d’autres anomalies d’origine génétique comme l’absence de cheuveux et de glandes sudoripares dans les dysplasie ectodermique. L’agénésie dentaire (en tant que syndrome) touche les dents définitives et est mentionnée à partir de six dents manquantes non provoquées par un traumatisme ou une chute mais dues au fait que certaines ne poussent pas après la chute des dents de lait. Ces atteintes génétiques mal connues touchent plusieurs milliers de personnes en France. Elle est congénitale et se développe chez le fœtus lorsqu’il est encore dans le ventre de sa mère.

Developpement dentaire normal :

L’homme a deuxarcade dentaires : l’une, sur la gencive supérieure, et l’autre, sur la gencive inférieure. Comme la plupart des vertébrés, nous avons plusieurs dentitions au cours de notre vie. Les poissons sont champions, avec une centaine de nouvelles dents successives. L’être humain en a deux les dent de lait et les dents définitives.

Notre première dentition correspond aux dents de lait, qui commencent à pousser vers 7 mois, pour les incisives – les dents situées devant. Les dernières molaires, plus au fond, apparaissent, elles, vers 2 ou 3 ans.

A cette période, les enfants ont vingt dents qualifiées de "primaires" : c’est la denture lactéale. C’est vers 6 ans que les premières dents permanentes font leur apparition: se sont les premières molaires. Elles poussent derrière les dents de lait.

Entre 6 et 12 ans, il y a à la fois une chute des dents de lait et l’éruption des dents permanentes. Les premières ne sont, en effet, pas adaptées à la mastication mais parfaites pour boire du lait ou des aliments mous.

A 18 ans, les dents définitives sont au complet, avec l’apparition des dernières molaires, les fameuses dents de sagesse. Au total, nous avons trente-deux dents.

Les conséquences :

L’agénésie dentaire est le plus souvent un problème esthétique, lorsqu’il manque peut de dents. Elle atteint l’enfant et l’adolescent dans l’image qu’il a de lui-même et dans sa relation aux autres, et peut ainsi freiner le développement scolaire, d’autant plus qu’elle induit généralement des problèmes de phonation… et les raillerie des "petits camarades" ne sont pas tendre…

Dans les grande agénésie, d’autre problémes se posent, ils sont d’origine fonctionnelle. Ainsi, l’absence des dents et de l’os qui les porte : l’os alvéolaire, ne permet à la langue d’exercer une poussée très faible sur les maxillaires, entrainant volontier une hypoplasie des maxillaire

 

La santé peut également être altérée car une mauvaise mastication provoque une mauvaise digestion et donc, des troubles chroniques du système digestif.

Pour pallier ce manque, les enfants atteints de ce mal ont souvent recours à un appareil dentaire amovible. Outre l’aspect contraignant et inesthétique, le problème principal est son changement régulier, au fur et à mesure de la croissance de l’enfant et de l’adolescent.

Pour les victimes de ce mal, il est difficile de parler et de s’alimenter. Le parcours est long et douloureux, avant de parvenir à une vie plus proche de la normale.

Les traitements

L’implantation dentaire est née il y a une vingtaine d’année, elle permet de reconstruire une structure proche de la dent.

Maintenue normalement par la gencive et un ligament, la dent est fixée sur l’os des mâchoires, le maxillaire en haut et la mandibule en bas. C’est sur ce principe que se fonde l’implantologie dentaire, qui consiste à implanter une fausse dent à l’endroit manquant.

Trois phases sont nécessaires : après une greffe osseuse, on pose une pièce qui fera jonction entre la mâchoire et la dent. Enfin, on implante la fausse dent.

Avoir de nouvelles dents change la vie des malades. Reste quand même un problème de taille, l’absence de prise en charge par la Sécurité sociale, dans la pluspartdes cas : la prise en charge de 2 implants par arcade est possible pour une agénésie supérieure à 12 dents. Ces implants sont destiné à stabilisé l’appareil amovible.

Adresse utile : 

  • Association pour la Reconnaissance de l’Agénésie Dentaire (ARAD) 27, chemin de Linas – 33160 Saint-Médard-en-Jalles
    Tél. : 05 56 95 88 59 
    Site web : http://agenesie.free.fr/

Lien Permanent pour cet article : http://www.implants-dentaires.eu/agenesies-dentaires/321/

Dernière mise à jour du site le : 13-7-2014 .